De l’exercice pour les chiens âgés : pour garder des aptitudes cognitives

Par Zazie Todd, PhD. Parce que la science compte pour nos chiens et nos chats. – 31 janvier 2018

Nous savons qu’avec le vieillissement, ils peuvent subir un déclin cognitif, y compris au niveau de l’attention. Nous avons l’habitude d’entendre que de nombreuses activités faisant intervenir le cerveau peuvent aider à conjurer certains de ces changements. Il s’avère que cela peut aussi être le cas pour les chiens.

En vieillissant, les chiens connaissent une baisse d’attention, tout comme les humains plus âgés. Mais un entrainement tout au long de la vie, peut aider à prévenir ce déclin, selon une étude publiée en 2017 par des scientifiques de l’Institut de recherche Messerli de Vetmeduni, Vienne- Autriche. Nous devons recevoir cette information avec tout le positif qu’elle représent : l’attention est importante pour la communication homme-chien, ainsi que pour d’autres processus.

L’étude a pris des chiens âgés de 6 ans à un peu plus de 14 ans. Ils ont été divisés en 3 groupes d’âge: âge tardif (entre 6 et 8 ans), chiens âgés (8 à 10 ans) et gériatriques (10 ans et plus). Il y avait 75 Border Collies (dont 59 avaient été testés dans une étude précédente) et 110 chiens d’autres races et de races mélangées.

Training à deux

Ils ont tous pris part à deux expériences conçues pour être naturelles, de sorte que les chiens n’ont pas besoin d’entrainement préalable. Les propriétaires ont rempli un questionnaire dont la participation du chien à 6 types d’entraînement différents: cours pour les chiots, obéissance, agilité, chasse au nez, danse du chien et dressage des chiens de berger.

La première expérience visait à déterminer dans quelle mesure un stimulus social ou non social pouvait attirer et retenir l’attention du chien. Le stimulus non social consistait en un jouet attaché à un fil de sorte qu’il puisse être déplacé de haut en bas, devant le chien pendant une minute. Le stimulus social était une personne qui entrait, se tenait près du chien et peignait un mur imaginaire pendant une minute.

Les résultats ont montré que les chiens âgés et les chiens gériatriques mettaient plus de temps à examiner les deux stimuli que ceux de l’âge adulte tardif, et que l’entraînement connu au cours de leur vie n’avait aucun effet sur cela. Tous les chiens ont été d’avantage intéressés par la personne que parle jouet.

L’attention soutenue diminue avec l’âge et c’est pire chez les chiens gériatriques. Mais les chiens entraînés tout au long de leur vie ont concentré leur attention sur le stimulus plus longtemps que ceux ayant un faible niveau d’entraînement.

Durga Chapagain, (1er auteur de l’article) a déclaré: «La diminution de l’attention soutenue chez les chiens plus âgés est due à la nature répétitive, monotone et non stimulante de la tâche, ce qui conduit à une diminution du contrôle de l’attention endogène à mesure que la tâche avance. ”

La deuxième expérience a porté sur l’attention sélective. Chaque chien a pris part à une session d’entrainement de 5 minutes au clicker. Au tout début, l’expérimentateur appelle le chien et jette un morceau de saucisse sur le sol. Ensuite, chaque fois que le chien la regarde dans les yeux, elle clique et jette un morceau de saucisse sur le sol. Si le chien perd tout intérêt, elle froisse un sac en plastique. Nous savons tous que c’est un bon moyen d’attirer l’attention d’un chien!

Cette tâche nécessite que le chien détourne son attention du contact visuel avec la personne pour rechercher la nourriture sur le sol. Même les chiens plus âgés peuvent apprendre de nouvelles astuces, comme le montre cette étude sur le vieillissement de l’attention. Contrairement à l’homme, l’âge n’a pas affecté l’attention sélective dans cette tâche.

Les chiens avec des scores plus élevés pour l’entraînement au cours de leur vie et les chiens avec une expérience préalable de l’entraînement au clicker, ont établi un contact visuel plus rapide que ceux ayant un faible niveau d’entraînement et ceux n’ayant pas d’expérience spécifique de clicker.

Les chiens plus âgés ont mis plus de temps à trouver la nourriture au sol. Les chiens gériatriques ont étét ceux qui ont pris le plus de temps, confortant les travaux antérieurs sur le vieillissement chez les chiens. Il n’existait aucune différence en raison du temps passé à trouver de la nourriture tout au long de la formation, mais les chiens ayant déjà suivi une formation au clicker étaient plus rapides à trouver la nourriture que ceux qui n’en avaient pas. Par définition, les chiens éduqués au clicker avaient plus d’expérience dans la recherche de nourriture après le clic, et les chercheurs disent qu’ils peuvent également avoir une anticipation accrue de la nourriture.

Ils soulignent que tous les types d’entrainement impliquent un chien qui regarde un humain. À partir de ces résultats, il est impossible de séparer spécifiquement les effets de la formation au clicker des autres types de formation, car la formation au clicker a contribué aux scores de la formation tout au long de la vie.

Il n’est sans doute pas surprenant que les chiens ayant une expérience préalable de l’entraînement au clicker, aient mieux réussi, mais il convient de noter que tous les chiens se sont améliorés pour créer un contact visuel pendant la session de 5 minutes. Ce qui montre donc qu’un vieux chien est toujours en aptitude à apprendre de nouveaux tours.

Le fait que les chiens entraînés aient mieux réussi à cette tâche d’attention sélective est très prometteur.

Friederike Range, auteur principal, a déclaré: «Les chiens ayant un score élevé d’entraînement ont réagi plus rapidement avec les deux mesures d’attention. Ce résultat est en effet une preuve convaincante pour les propriétaires de chiens d’engager leurs chiens dans différentes formes d’entraînement physique et mental, s’ils veulent que leurs amis à fourrure conservent leurs capacités d’attention tout au long de leur vieillissement. « 

Pour les propriétaires de Border Collie qui voudraient savoir comment cette race se compare aux autres chiens, il y avait en réalité peu de différences, mais les Border Collies étaient plus rapides à trouver la nourriture au sol.

Cette étude suggère que l’entraînement basé sur les récompenses, a des avantages cognitifs qui persistent dans la vie ultérieure du chien.

Le document est en accès libre et vous pouvez le lire via le lien ci-dessous et vous pouvez suivre le Clever Dog Lab sur Facebook.

Référence

Chapagain, D., Virányi, Z., Wallis, L. J., Huber, L., Serra, J. et Range, F. (2017). Vieillissement de l’attention chez les border collies et autres races de chiens de compagnie: les avantages protecteurs de la formation tout au long de la vie. Frontiers in vieillissement neuroscience, 9, 100.

%d blogueurs aiment cette page :