Les colliers anti-aboiements : qu’en penser?

Le collier anti-aboiement c’est l’idée d’associer l’aboiement à une effet désagréable pour la faire cesser.

D’un point de vue éthique, les colliers dits « électriques » ne sont simplement pas acceptables.

L’utilisation de colliers anti-aboiements quels qu’ils soient, est très délicate, car ils sont en effet susceptibles d’entraîner de la peur chez le chien, plus que de stopper les aboiements. Ils peuvent même aggraver la situation, surtout si le chien a un terrain d’anxiété, de phobie ou de dépression.

Les colliers anti-aboiement ne règlent pas le problème. C’est un leurre pour le propriétaire et une douleur pour le chien. Les aboiements ont une origine et une raison d’être. C’est cela qu’il faut analyser, comprendre et traiter. Les aboiements c’est un symptôme, comme la fièvre lors d’une gripper. Certes on veut faire tomber la fièvre, mais il n’empêche que la grippe reste. Alors traitons la grippe, pas la fièvre seulement.

Les problèmes d’aboiements et les troubles du voisinage sont régis par le code civil (article 1385), le code pénal (R.623-2) et le code de la santé publique (R.1336-7), sans parler des arrêtés préfectoraux, municipaux et des règlements de copropriétés.

Voir notre page sur « les aboiements intempestifs »

Laisser un commentaire